mardi 14 octobre 2014

Stand INFO comité à la fête de la brebis brigasque dimanche 19 LA BRIGUE / COUAC ET COLERE SUR LE TRAIN

Notre communiqué sur la galère après la fête :

Aujourd'hui dimanche 19 octobre, venant de France et d'Italie, des centaines de personnes se

sont rendues à La Brigue dans la vallée de la Roya pour la grande Fête de la brebis brigasque.

Chaque année, cette journée festive permet de faire connaître cette race laitière de brebis

particulière à nos montagnes. Elle est aussi l'occasion d'exposer les autres productions agricoles,

pastorales et artisanales des vallées françaises et italiennes situées de part et d'autre du col de Tende.

Cette année, cette manifestation était aussi marquée par le mécontentement des populations

en raison des difficultés de transport que subissent les habitants de ces vallées :

Ralentissement des trains à 40 km/h entre Breil et Tende, et donc remplacement de certains trains

par des navettes en bus, et, depuis le 15 décembre 2013, suppression de 12 trains sur 16 sur le

parcours Cuneo-Tende-Breil-Vintimillle, rendant impossible leur utilisation pour les liaisons

domicile-travail,

Fermeture fréquente et systématique (au moins 3 jours par semaine ainsi que toutes les nuits) du

tunnel routier du col de Tende en raison des travaux de sondage pour la construction d'un nouveau

tube routier,

Difficultés de circulation routière dans la Roya en raison de nombreux points noirs et d'une

circulation très dense sur cet axe inadapté pour un tel flux, notamment lors des week-ends.

Ces difficultés que les habitants subissent en permanence, ont malheureusement été vérifiées

ce dimanche soir par les visiteurs de la fête, et est un avant-goût de ce qui s’annonce dans les

années à venir, si les plus hautes instances politiques persistent dans leur irresponsabilité.

Au moment de quitter les lieux, environ 70 visiteurs (dont des enfants et des personnes âgées,

insuffisamment habillés pour l’heure tardive imprévue) se sont retrouvées bloquées en gare

SNCF de La Brigue sans aucun moyen de transport et sans aucune information. Les navettes

bus censées remplacer les trains sur le parcours Tende-La Brigue-Breil, se sont révélées

incapables d'assurer le transport des voyageurs en raison de la capacité insuffisante de ces

bus et des difficultés de passage au goulot d'étranglement de Fontan où le sens unique alterné

occasionnait un bouchon de plus d'une heure.

La colère dans ces vallées est à son comble, d'autant plus que les services de la SNCF et de

RFF, ainsi que le Préfet, sont restés sourds aux interpellations orales et écrites ainsi qu'aux

nombreuses manifestations qui se sont déroulées de part et d'autre de la frontière, à Nice et à

Cuneo.

Article de Nice matin :

http://www.nicematin.com/la-brigue/trains-dans-la-roya-une-centaine-de-personnes-bloquees-3h-a-la-brigue-dimanche-soir.1951303.html

Communiqué des Amis du rail :

Mesdames, Messieurs les Élus, Mesdames, Messieurs
Le dimanche 19 octobre par une belle journée automnale ensoleillée, la brebis était fêtée à la Brigue comme chaque année. Des centaines de personnes en provenance de la Roya des AM et d’Italie s’étaient déplacé pour venir admirer les brebis endimanchées, déguster les produits du terroir, apprécier artisanat rural et faire la fête. Chacun avait choisi son mode de transport qui la voiture, la moto,  le TER…
Le TER du matin Nice 7h 35 N° 22941 terminus Tende  était presque à l’heure, mais le TER 22961 Nice départ 12h 38 se trainait lamentablement tant est si bien qu’il termina sa course à Breil. La SNCF fit appel à un mini car, arrivée à Tende avec 40’ de retard.
Au départ de Tende gare sans personnel, l’affichage sur l’écran signalait prochain départ destination Nice 17h 12, aucune info sur son remplacement par un minibus qui partit vers 17h 30 pour >Breil. Arrivée à la Brigue, vent de panique des dizaines de personnes attendaient, le bus rempli,  de nombreux usagers restaient sur le quai. Les voyageurs arrivèrent à Nice à 20h 40 soit avec 1h 30 de retard. Sans compter les problèmes pour transporter le restant des usagers de la Brigue à Nice.
Dans le TER les voyageurs excédés affirmaient que la SNCF, RFF et la Région étaient de connivence pour fermer la ligne. Bien sûr, nous avons apporté les explications. A notre humble avis l’autorité organisatrice qui finance et s’active pour trouver une issue favorable aux problèmes de cette ligne devrait apporter des explications.
Des questions qui attendent des réponses,  la SNCF avait connaissance de la Fête à la Brigue pourquoi a-t-elle affrété un minibus ? Pourquoi les panneaux d’affichage n’indiquent pas les problèmes de circulation ? Et ce qui revient en permanence pourquoi nous n’avons pas d’autorails en réserve ? Nos TER estampillés Train des Merveilles circulent dans la région marseillaise et au-delà. D’autre part les dysfonctionnements sur la ligne se multiplient alors que le directeur de région Philippe BRU a annoncé une amélioration sur la régularité des TER, les populations n’en peuvent plus de cette galère qui perdure.
Le 40 km/h entre Tende et Breil rallonge le temps de parcours de 30’, avec les dysfonctionnements qui se multiplient sur toute la ligne, il devient impossible de faire confiance aux TER pour les déplacements pendulaires. Est-ce le but recherché par l’exploitant, le propriétaire de la ligne, l’autorité organisatrice, l’État pour fermer ensuite la ligne parce qu’il n’y aura plus d’usagers dans les TER ??? C’est compter sans les populations et les élus très mobilisés qui entendent sans réserve retrouver un service TER de qualité.
Les populations, les élus ont manifesté samedi 19 octobre à Breil et L’Escarène pour réclamer en urgence le déblocage des 29 M€ pour la mise à niveau de la section de ligne Breil Tende, des navettes entre L’Escarène et Nice, un service public de qualité.
RRF doit prendre en urgence les dispositions utiles pour être crédité par l’État italien des 29 M€ nécessaires aux travaux entre Breil et Tende (retrait du 40 km/h). Pour l’heure RFF reste muet à nos demandes d’information sur cette question.
Le ras le bol des populations dans les vallées de la Roya, Bévèra, des Paillons est à son paroxysme. Les parlementaires, les élus des Alpes Maritimes ont été informés de la situation, nous avons déjà reçu des réponses de leur engagement, nous les soutenons sans réserve pour trouver l’issue aux problèmes de la ligne. Vous serez tenus informés de l’avancée de ce dossier. Pour l’heure les Sénateurs, la Région PACA s’investissent nous attendons plus des Députés de la République sur la prise en considération de ce patrimoine ferroviaire départemental. 
Bien cordialementLe Président Germain Nallino / Amis du Rail AzuréenBourg A 156 boul Napoleon 3 06200 NICE Tel 04 93 21 08 75 / 0695 306 043  amisdurailazureen06@free.fr

Nous y tiendrons un stand d'infos et de soutien !


Informations
  • Dimanche 20 octobre 2013 au village de La Brigue
  • Toute la journée de 10h à 18h
Stationnement et accès
  • En train:  Ligne Nice-Tende, par Breil-sur-Roya (certains trains sont directs, comme le Ter de 09h05 à Nice-ville), arrêt à la gare de La Brigue.
  • Parking et navette gratuits.
  • Renseignements : Bureau du Tourisme de La BRIGUE 04 93 04 36 00  - 04 93 79 09 34

1 commentaire:

  1. buongiorno ha tutti
    Siete alla ricerca di prestito per sia rilanciare le vostre attività sia per la realizzazione di un progetto, sia per voi comperate un appartamento,ma purtroppo la banca vi pone abbastanza condizioni di cui siete incapace; più preoccupazioni! Metto a disposizione di tutto che desidera crediti personali con un tasso d'interesse che va del 3% di importo chiesto. Volete precisarli nella vostra domanda di prestito importo esatto e la durata di rimborso che desiderereste perché posso soddisfarli con precisione e non appena possibile. Contattate per le vostre domande di prestito personali: puglisifabio5@gmail.com.
    la vostra soddisfazione è il mio obiettivo e ciò prima.

    RépondreSupprimer