vendredi 24 octobre 2014

COMUNICATO REGIONE PIEMONTE 24/10/2014 - COMMUNIQUE REGION PIEMONT


COMUNICATO STAMPA


Torino, 24 Ottobre 2014

Incontro a Breil per la Cuneo-Ventimiglia 

Balocco: "Dieci milioni aggiuntivi dalla Francia
e attivazione dei treni della neve per Limone"

Dieci milioni aggiuntivi dalla Francia per la manutenzione straordinaria della linea e la sua messa in sicurezza e l’attivazione dei treni della neve per Limone, sono le principali novità emerse dell’incontro di Breil sur Roya, tra le delegazioni del Piemonte con l’assessore ai Trasporti Francesco Balocco, quella della Liguria con l’assessore Enrico Vesco, e quella della Regione PACA con l’omologo Assessore Jean-Yves Petit.

Sarà inviata una lettera congiunta a firma dei Presidenti e degli Assessori delle tre Regioni a RFI e RFF che si incontreranno il 29 a Bologna per sottoscrivere la convenzione che darà l’avvio alle procedure per rendere cantierabili i lavori, al fine di sottolineare la necessità di rispettare le prescrizioni previste dallo Sblocca Italia per l’erogazione dei 29 milioni (ai quali si aggiungeranno i 10 francesi), e l’osservanza dei tempi imposti dal decreto, con la definizione dei progetti entro la fine dell’anno e l’avvio dei lavori entro Giugno 2015. Interventi infrastrutturali che avranno l’obbligo di garantire la sicurezza per la circolazione e la conseguente rimozione dei rallentamenti imposti in territorio francese.

Da parte sua, la Regione Piemonte ha sollecitato il Ministro Lupi per ottenere lo spostamento dei servizi Intercity della linea Torino–Genova (divenuti superflui), sulla Cuneo–Ventimiglia ed ha predisposto un progetto di finanziamento europeo che prevede l’attrezzaggio dei convogli italiani con il sistema di segnalamento francese per ripristinare una corsa diretta Torino–Nizza. Nei i primi due mesi del 2015, sarà attivata una coppia di treni supplementari nel weekend da Arma Di Taggia a Limone, accompagnando questa azione con pacchetti speciali (treno+skypass +soggiorno) per offrire vantaggi concreti a chi utilizzerà questo mezzo per andare a sciare.

Grande soddisfazione da parte dell’assessore Balocco “il servizio ferroviario sulla CuneoVentimiglia rischia di essere per molto tempo l’unica opportunità di mobilità transfrontaliera, considerati i lavori di raddoppio del tunnel stradale di Tenda Abbiamo fatto ogni sforzo per mantenere e potenziare questa linea ed evitare che due territori così importanti restino isolati. 


Traduction :



 Communiqué de la Région Piémont

Turin, le 24 octobre 2014


Rencontre à Breil pour la Cuneo-Nice

Balocco : « 10 millions ajoutés par la France,
et la mise en place du Train des Neiges pour Limone »


Dix millions ajoutés par la France pour les travaux extraordinaires sur la ligne et sa mise en sécurité, ainsi que la mise en place du Train des Neiges pour Limone, voilà les principales nouvelles qui ressortent de la rencontre de Breil-sur-Roya entre les délégations du Piémont avec l’assesseur aux Transports Francesco Balocco, celui de la Ligurie, Enrico Vesco, et celui de la Région PACA avec leur homologue Jean-Yves Petit.

Un courrier commun, signé par les Présidents et les assesseurs des trois Régions, va être envoyé à RFI et RFF, dans le but de souligner la nécessité de respecter les prescriptions prévues par le décret « Sblocca Italia » (« Relance de l’économie italienne ») pour l’attribution des 29 millions d’euros (auxquels s’ajouteront les 10 millions venus de la France), ainsi que le respect des délais impartis par le Décret, avec l’élaboration des projets avant la fin de l’année, et le début des travaux eux-mêmes avant juin 2015. RFF et RFI se rencontreront le 29 octobre, à Bologne, afin de signer la convention qui mettra en route les procédures rendant les chantiers opérationnels.  Les interventions sur les infrastructures auront l’obligation de garantir la sécurité de circulation et l’annulation, en conséquence, du ralentissement imposé en territoire français.

De son côté, la Région Piémont a sollicité le ministre Lupi pour obtenir le transfert des services Intercicités de la ligne Turin-Gênes, devenus superflus, sur la Cuneo-Vintimille, et a préparé un projet de financement européen pour prévoir l’équipement des rames italiennes avec le système signalétique français, afin de reprendre une course directe Turin-Nice.

Dans les deux premiers mois de 2015,  un couple de trains supplémentaires sera mis en place durant les week-end depuis Arma di Taggia jusqu’à Limone, avec des « packages » forfaits spécifiques « Train + forfait ski + séjour », afin d’offrir des avantages concrets aux personnes qui utiliseront ce moyen de transport pour aller skier.

Grande satisfaction de la part de l’assesseur Balocco : « Le service ferroviaire sur la Cuneo-Nice risque d’être pour longtemps l’unique possibilité de mobilité transfrontalière, compte tenu des travaux de doublement du tunnel routier de Tende. Nous avons tous fait des efforts pour maintenir et améliorer cette ligne, et éviter que deux territoires aussi importants restent isolés. "
Paolo Milanesio | +393355892305 | paolo.milanesio@regione.piemonte.it   Regione Piemonte
Segreteria Assessorato Trasporti Infrastrutture Opere Pubbliche 
Via Belfiore 23 - 10121 - Torino,  Tel: 011.4321730 - Fax: 011.43.22837



 « Une lueur d’espoir » : des voisins qui se parlent…

Les mots de Jean-Yves Petit ont semblé convenir à beaucoup : une lueur d’espoir.
En effet, tous les partenaires présents (les Régions PACA, Ligurie et Piémont, qui s’étaient déjà réunies le 30 juillet dernier à Vintimille, RFF, RFI, le représentant SNCF excusé, le Conseiller technique Chargé des transports ferroviaires Conseil général 06, …), sous la présidence du maire de Breil jeudi 23 octobre, manifestent par leur présence et les rendez-vous à venir,  resserrés dans le temps, l’impression que des volontés convergent enfin pour une reprise en main sérieuse de notre ligne de vie.
La phrase-clé est : « On ne peut pas ne rien faire », dans la mesure où les 29 millions promis dans le cadre du décret national italien « Sblocca Italia » ne peuvent décemment être perdus. La pression des associations, des élus, et de la population est déterminante, dixit J.-Y. Petit, ainsi que le maire de Tende…
La réécriture de la Convention de 1970 est à l’ordre du jour depuis longtemps, véritable Arlésienne de la ligne, mais on nous promet un aboutissement serait proche… En attendant, pour ne pas laisser perdre ces 29 millions promis par le gouvernement italien, une « convention technique » est en cours de signature avec une rencontre à Bologne prévu les 29 et 30 octobre entre RFF et RFI. Elle permettrait d’entamer très rapidement une première série de travaux, et d’engrener une série de travaux échelonnés dans le temps, visant à la pérennisation de la ligne, pour laquelle 80 millions seraient nécessaires, sur des financements de RFF, associés à la Région et le Conseil général.
La suppression de la limitation à 40 km/h reste le problème majeur et ne semble pas trouver une solution rapide, face aux atermoiements de RFF qui oppose un obstacle après l’autre, la conditionnant à de nouvelles études à faire, des sommes toujours plus importantes… Alors que, selon des experts, il pourrait raisonnablement être envisagé de lever cette limitation de manière partielle dès certains travaux effectués. Cette limitation bloque évidemment le nombre de « sillons » ou trajets possibles. Par ailleurs, tout récemment le « train-diagnostic » n’a pas relevé de défaillances supplémentaires par rapport à l’état de la ligne avant décembre 2013.
Une nouvelle réunion de travail de même type, organisée par les trois Régions, aura lieu à Breil le 26 novembre.
Les maires du territoire concerné par la ligne se réuniront prochainement. Par ailleurs, le maire de Tende annonce une prochaine assemblée de tous les maires du département où sera votée une nouvelle motion pour la ligne, devant laquelle le Préfet pourrait alors difficilement demeurer dans le scandaleux et assourdissant silence qu’il oppose depuis des mois à la population, associations, élus, syndicat des hôteliers, etc.
Le fait que ces différentes institutions voisines communiquent est relativement nouveau, même si cela peut sembler un comble en Europe en 2014 ! On peut en dégager des mises en œuvre et des projets positifs pour la ligne à court, moyen, et long terme :
- la CARF à compter du 1er novembre modifie les horaires du bus 905 Tende-Menton de manière que les correspondances soient rendues possibles avec les trains au départ de Breil, rendant a priori possible des allers-retours Nice-Tende dans le cadre du travail ou des études. A NOTER : Il s’agit bien, pour nous et tous les défenseurs du train, d’un palliatif en attendant le rétablissement d’une circulation ferroviaire digne de ce nom, le train ne saurait en aucun cas remplacer les bus, a fortiori sur nos routes de montagne.
- Les trois Régions vont envoyer un courrier commun demandant la levée de la limitation de vitesse au secrétaire d’Etat aux Transports et à RFF
- Les Régions tentent d’organiser des navettes ferrovaires transportant les voitures pour pallier en partie les fermetures prolongées pour travaux du doublement du tunnel routier de Tende.
- Comme il en est question depuis déjà plusieurs mois, transfert de 2 Intercités de la ligne Turin-Gênes et Turin-Imperia, sur la Turin-Cuneo-Nice en 2015
- la Région essaie de mettre en place la prolongation de certains TER jusqu’à Limone (Le maire de Tende fait remarquer que la gare de Limone est peu adaptée, mais les partenaires essaient de trouver une solution dans ce sens)
- Les trois Régions ont donc bien la volonté commune de remettre en circulation et de développer la Turin-Nice
- Enfin, outre le projet INFORAILMED géré par un GECT pour la ligne Nice-Monaco-Vintimille-Imperia, un projet ALCOTRA pour l’ensemble de la ligne Nice-Cuneo/Turin-Ventimiglia va être développé dans le domaine du tourisme dans les années qui viennent.
Nous constatons tous que la pression des associations (Comitato de Cuneo et comité ligne de vie Nice-Tende pour le Comité franco-italien, Amis du rail, Associazione Giuseppe Biancheri…), de la population, et enfin des élus avec l’accumulation d’interventions (Assemblée, Sénat, courriers…) commencent à porter ses fruits : comme l’a exprimé il y a peu le Comitato, « Ne baissons pas la garde », maintenons la pression !
A noter : notre Comité a accueilli la fin de la réunion des trois assesseurs avec banderoles, MM. Balocco et Petit ont "joué le jeu" en tenant la banderole du Comité.
Voir la photo sur l'article d'ideaweb en lien :
http://www.ideawebtv.it/attualita-2/23078-cuneo-ventimiglia-dieci-milioni-aggiuntivi-dalla-francia-e-treni-della-neve-per-limone
Et vous trouverez de nombreuses photos sur notre page Facebook. http://www.sanremonews.it/2014/10/23/sommario/ventimiglia-vallecrosia-bordighera/leggi-notizia/argomenti/politica-1/articolo/questo-pomeriggio-a-breil-sur-roya-una-riunione-sul-futuro-della-linea-ferroviaria-nizza-cuneo.html


Traduction

« UN BARLUME DI SPERANZA : dei vicini che si parlano 

         Le parole di Jean Yves Petit sono convenute a molti: « un barlume di speranza ». In effetti tutti i partecipanti riuniti a Breil il 23 Ottobre (le Regioni PACA,Liguria e Piemonte già riunite il 30 Luglio a XXMiglia,RFF, RFI, il rappresentante della SNCF assente scusato,il consigliere tecnico incaricato dei trasporti ferroviari Alpi Marittime…)sotto la presidenza del Sindaco di Breil manifestano con la loro presenza anche per i prossimi appuntamenti in tempi stretti,l’impressione che le volontà convergono ,in mani serie, della nostra « linea di vita ».

         L’idea e la frase comune é « non possiamo restare a guardare »! I 29 milioni promessi dall’Italia nel decreto nazionale  « Sblocca Italia » non possono andare persi. La pressione delle Associazioni, degli eletti e della popolazione é determinante hanno ripetuto J-Y Petit e il sindaco di Tenda .

         Una revisione della convenzione del 1970 é all’ordine del giorno da molto tempo, ma ci promettono ora una soluzione in tempi brevi.
         Nell’attesa, per non perdere quei 29 milioni promessi dal Governo Italiano una « convenzione tecnica »sta per essere siglata in un incontro previsto il 29 e 30 Ottobre a Bologna tra RFF e RFI.

         Questo permetterebbe di cominciare rapidamente una prima serie di lavori e di avviarne un’altra serie scaglionati nel tempo con l’obbiettivo di perennizzare la linea, per la quale 80 milioni sarebbero necessari, con dei finanziamenti RFF associati alla regione PACA e al Conseil General delle Alpi Marittime

         La soppressione del limite di 40 km/h resta un problema maggiore e non sembra trovare rapida soluzione di fronte agli indugi di RFF che vi oppone sempre nuovi ostacoli, la condiziona a nuovi studi da effettuare e a spese sempre più  importanti…Allorché secondo gli esperti, si potrebbe ragionevolmente togliere questa limitazione in modo parziale dopo aver effettuato certi lavori. Questa limitazione blocca evidentemente il numero di tratti possibili.
Tra l’altro, recentemente il « treno diagnostico »non ha rilevato alcun difetto supplementare rispetto allo stato della linea prima del 2013.

         Una nuova riunione di lavoro dello stesso tipo organizzata dalle tre regioni si terrà a Breil il 26 Novembre.

         I sindaci del territorio interessato dalla linea si riuniranno prossimamente. Inoltre il sindaco di Tenda annuncia la convocazione di una prossima assemblea di tutti i sindaci della provincia nella quale sarà votata una nuova mozione per la linea ,di fronte alla quale difficilmente il Prefetto potrà restare silenzioso come lo ha fatto scandalosamente per mesi dinanzi alla popolazione, associazioni, eletti, Sindacato alberghi, ecc…

         Il fatto che le diverse istituzioni vicine comunichino tra di loro é relativamente nuovo, anche se questo puó sembrare strano in Europa nel 2014!

         Si potranno svincolare delle opere e progetti per la linea a corto, medio e lungo termine :
 
         — La CARF modificherà dal 1° Novembre gli orari dell’autobus 905
Tenda-Mentone per permettere la corrispondenza con i treni in partenza da Breil, rendendo possibile delle andate e ritorno Nizza-Tenda per lavoratori e studenti. DA NOTARE che si tratta per noi e tutti i difensori del treno di un palliativo in attesa della ripresa della circolazione ferroviaria degna di questo nome. Il treno non potrebbe in nessun caso rimpiazzare gli autobus, sopratutto sulle nostre strade di montagna.

         — Le tre Regioni invieranno una domanda comune per chiedere la levata del limite di velocitá al segretario di Stato ai Trasporti e alla RFF.

         — Le Regioni tentano di organizzare delle navette ferroviarie atte a trasportare le auto per tentare di trovare una soluzione parziale alle chiusure prolungate del tunnel stradale dovute ai lavori di raddoppio.

         — Da diversi mesi si progetta il trasferimento di due « intercity » dalla linea Torino-Genova e Torino Imperia sulla Torino-Cuneo-Nice nel 2015.

         — La Regione sta cercando di attuare un’estensione di percorso di certi treni regionali fino a Limone (il sindaco di Tenda fa notare che la stazione di Limone è poco adattata ma insieme si cercheranno soluzioni in questo senso).

         — Infine, oltre il progetto INFORAILMED gestito da un GECT per la linea Nizza-Monaco-Ventimiglia-Imperia, un progetto ALCOTRA per l’insieme della linea Nizza-Cuneo / Torino-Ventimiglia si svilupperà negli anni a venire per il turismo.

         Constatiamo tutti che la pressione esercitata dalle associazioni (Comitato di Cuneo et Comitato linea di vita Nizza-Tenda per il comitato Franco-italiano Ami du rail, Associazione Giuseppe Biancheri …) della popolazione, et infine degli eletti con l’accumulo di interventi (Assemblea, Senato), comiciano a fruttare : come lo ha espresso poco tempo fa il comitato, « non abbassiamo la guardia » manteniamo la pressione !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire