vendredi 23 février 2018

Communiqués de NOSTERPACA "Les assises régionales de la mobilité : Tout ça pour ça ?"

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 09 OCTOBRE 2017

ASSISES REGIONALES MOBILITE :
TOUT ça pour ça ?
­

Le 09 octobre se tenait à l’Hôtel de Région la clôture des assises du transport.
Conclusion : pas d'amélioration en vue pour les transports du quotidien 

Lancées en grandes pompes le 2 février dernier, les assises régionales des transports s'annonçaient ouvertes, collaboratives, innovantes, avec des réflexions sans tabou sur la place des différents modes de transport.

Ces assises apparaissaient d'autant plus opportunes que la loi NOTRe venait de conférer à la Région la responsabilité d'un ambitieux et prescriptif Schéma régional d'aménagement et de développement durable et d'équilibre des territoires (SRADDET), intégrant une planification des infrastructures de transports (PRIT) et de l'intermodalité (PRI), et lui transférant la compétence des cars départementaux.

Alors, que s'est-il passé depuis 8 mois ?

- aucun échange sur le PRIT et le PRI alors que le SRADDET est soumis à la consultation du public

- la disparition des comités de ligne, instances obligatoires de concertation sur le service ferroviaire régional de transport

- aucune communication des projets de grille horaire des TER 2018 à 2 mois de leur mise en application, alors qu'auparavant ceux-ci faisaient l'objet d'une concertation 6 mois à l'avance

- pas d'intégration des cars départementaux dans un réseau régional reconstruit, pas d'amélioration de l'intermodalité ; y compris tarifaire : il faut toujours 3 cartes ZOU ! pour bénéficier des meilleurs tarifs sur des trajets intermodaux

- aucun rendu d'étude ni aucune concertation sur la perspective annoncée de remplacer des trains par des cars sur certaines lignes

- au quotidien : des suppressions de trains sur Aubagne - Marseille, Avignon - Carpentras, et la ligne des Alpes

- pire : l'excuse rêvée de travaux sur Marseille-Aix pour dégrader, dans des proportions inouïes, l'offre ferroviaire pendant 4 ans, avec la diminution d'un tiers du nombre de trains, la suppression de la desserte de Pertuis, et la coupure pendant 3 à 4 mois par an de la liaison entre la Métropole Aix-Marseille-Provence et les Alpes du sud

- cerise sur le gâteau : des annonces tonitruantes sur l'ouverture à la concurrence des TER, quand d'autres régions construisent pas à pas des alternatives raisonnables sur une partie de leur réseau, et alors que notre région dispose de sa propre régie de transport.

On est bien loin de l'ambition des assises nationales de la mobilité, lancées le 19 septembre dernier, avec des appels à contributions sur 6 thématiques d'importance.


Gilles MARCEL, président de NOSTERPACA, conclut : « Les ambitions régionales en matière de déplacements du quotidien doivent se hisser au niveau des enjeux économiques, sociaux et environnementaux pour l’ensemble de nos territoires de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
 Souhaitons que les assises nationales puissent engager le pays, et les régions, dans une dynamique plus positive !».

Contact presse :  Gilles MARCEL 06 08 89 75 54

et : 

Communiqué "Alerte maintien service public ferroviaire" 

du 12/7/2017
par NOSTERPACA / FNE

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire