dimanche 8 septembre 2019

Communiqué du 4/9/2019 "Scandale ordinaire en Roya" et article de "Nice matin" du 5/9

COMMUNIQUE

Scandale ordinaire en Roya


Panne de train ce matin sur le "train des Merveilles", les passagers ont été transférés sur le train italien à Breil.
A la mi-journée la SNCF savait donc largement qu'au moins un TER n'était pas disponible.
Que croyez-vous donc qu'il arrivât ?
Sachant qu'en septembre de nombreux groupes de visiteurs utilisent le train des Merveilles...
Que la SNCF prévoirait en toute logique des bus de substitution en temps et en heure et en quantité suffisante pour remplacer le dernier train partant de Tende ?!?
Que nenni...
Plus d'une soixantaine de personnes, essentiellement des seniors, mais aussi des étudiants et des travailleurs devant absolument être rentrés à Nice ce soir, se sont retrouvés en errance gare de Tende... Condamnée à la fermeture par la même SNCF... Sans agent pouvant renseigner donc...
l'Office de tourisme et la mairie de Tende ont donc été les seules sources d'information des voyageurs bloqués en gare de Tende...
Des habitants de la vallée se sont dévoués pour ramener quelques unes de ces personnes, car l'information avait été donnée que la SNCF n'avait pu trouver... Qu'un seul bus de substitution !! Depuis la mi-journée, voici qui est remarquable.
A 19h passées le deuxième bus est parti de la gare de Breil pour Tende, avec un chauffeur qui dans un premier temps parlait de repartir à vide à Nice... Ordre, contre-ordre... Le 1er bus était reparti totalement plein de Tende et n'avait pu prendre les voyageurs en attente dans les autres gares.

Qui veut noyer son chien... L'accuse de la rage.
.
La SNCF et la Région veulent fermer cette ligne… et s'y emploient remarquablement bien :
Impossibilité pour les passagers d'acheter des billets (avec risque multiplié de se faire taxer à bord... Puisqu'ils n'auront pu prendre leurs billets dans les gares... Fermées !!!!), de se renseigner, augmentation faramineuse de la carte Zou études, suppression du dépliant papier qui présente le train des Merveilles par la Région (tiens comme c'est curieux...)

Quelle est la finalité de ce qui se passe ?
N'en jetez plus, mettez la clé sous la porte, allez tous habiter en Métropole et qu'on en finisse...!!!!
Le Bureau.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Article de Nice matin du 5/9/2019,
par Murielle Prigent,
"Leur train est supprimé à Tende, les élus font affréter deux bus de substitution"
cliquez ici pour le lire en ligne.

Dans le bus de substitution, arrivé 2 heures après l’horaire prévu du train, il ne reste plus un strapontin. Une chance que 3 passagers, plus une autre passagère en perdition à la gare de La Brigue, aient pu, quant à eux être conduits à Breil par une habitante de Saorge un peu avant...

C’est une aventure qui aurait pu tourner au véritable calvaire sans l’intervention des acteurs de la commune. Une soixantaine de voyageurs du train s’est retrouvée bloquée pour plusieurs heures en gare de Tende et de Fontan mercredi soir.
Un voyage qui avait pourtant commencé sous de beaux auspices à bord du train des Merveilles le matin.
Supprimé sans information
À Breil-sur-Roya, une avarie de moteur a conduit les passagers à terminer leur parcours jusqu’à Tende à bord d’un bus de substitution ou du train italien en provenance de Vintimille qui passait à ce moment-là.
Pour leur retour prévu à 17h33, les voyageurs découvrent en arrivant sur le quai que le train a été supprimé sans aucune autre information, la gare étant fermée et le service relations clients injoignable. Le néant total.
Alertés par un commerçant et des touristes, le bureau de tourisme, des élus et le maire, Jean-Pierre Vassallo, se rendent sur place et prennent le relais.
Deux bus de substitution affrétés
Au téléphone, ce dernier ne ménage pas ses efforts pour faire affréter deux bus de substitution dans les plus brefs délais. L’attente commence dans la fraîcheur qui s’installe en ce début de soirée. Le maire et son équipe mettent à disposition des naufragés la salle des fêtes et offrent des boissons. Des touristes lituaniens sont atterrés par la situation.
Les 21 personnes du club du 3e âge venues de Treminis, en Isère, se confient: "Nous connaissons ce même sentiment d’abandon de la SNCF sur la ligne Grenoble-Veynes: gares fermées, pas de distributeurs de tickets, des trains à bord desquels on ne peut emmener son vélo et inaccessibles aux handicapés... Mais nous reviendrons à Tende, un village magnifique et un accueil remarquable!"
Une bonne humeur qui n’a pas été altérée par une arrivée du premier bus plus de 2 heures après! Un 2e bus a, quant à lui, rapatrié les 15 passagers en attente à Fonta

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire