samedi 30 juillet 2016

COMMUNIQUE DE NOTRE COMITE "LIGNE DE VIE NICE-TENDE-CUNEO-VENTIMIGLIA" au 30/7/2016

COMMUNIQUE DU COMITE

"LIGNE DE VIE 

NICE-TENDE-CUNEO-VENTIMIGLIA"


BRUITS DE COULOIRS...


Face à l'absence totale de communication sur notre ligne ferroviaire de la part de la Région et de la SNCF, les plus vives inquiétudes de la population vont croissant.
Nous sommes donc allés à " la pêche aux informations ". En voici quelques éléments issus de "sources bien informées".
 
Il est exact tout d'abord que la nouvelle équipe régionale vient de réduire dans un vote du 13 juillet le montant affecté aux travaux de réhabilitation de notre ligne. Il était de 18,2 millions, il est passé à 10 millions, et l'on a même cru un moment qu'il était descendu à 5 millions (Interview dans Nice-Matin de Christian Estrosi). Cette somme se rajoute aux 29 millions votés par l'Etat italien. Certains espèrent pouvoir trouver encore 3 ou 4 millions auprès du département des Alpes-Maritime, de la CARF (Elle vient de voter une participation de 300.000 euros) et de la communauté de communes du Paillons, et peut-être de la Métropole niçoise... d'où se lance la ligne vers les montagnes et l'Italie...

Face à cela, les Conseillers généraux du canton, mais aussi l'ensemble des maires de la vallée de la Roya (Tende, La Brigue, Fontan, Saorge, Breil), ont réagi par des lettres bien documentées comportant toute une série de questions précises :
à ce jour ils n'ont reçu  aucune réponse.

Parallèlement, un crédit de 35 millions a été inscrit pour le double tunnel routier du col de Tende !!!

La conséquence de la réduction des crédits affectés à notre ligne Nice - Turin sera probablement l'abandon ou le report à après 2020 de certains travaux comme l'équipement de la section Tende - Limone en système de sécurité français, et l'abandon de la montée des trains français à Limone pourtant très demandée par les Italiens, mais aussi par les habitants de la vallée, et les touristes qui viennent la visiter. Certains équipements de sécurités (filets de protection contre les chutes de pierres...) seront différés, et la vitesse à 80 km/h ne pourra pas être rétablie sur tout le trajet Fanghetto - Breil - Limone en 2018.

Par ailleurs, la SNCF est en train de mettre en place le système de sécurité français (DAAT) d'arrêt automatique des trains si le signal est rouge entre Tende et Breil (Il est déjà actif en gare de Tende depuis un mois). Les Italiens travaillent aussi à la sécurisation du tunnel ferroviaire du col de Tende.

Septembre sera un mois important pour notre ligne, car une réunion de travail devrait se tenir entre les autorités concernées par notre ligne (RFI, SNCF-Réseau, Régions PACA et Piémont...), le détail des travaux à engager en 2017 y sera décidé. La période de fermeture de la ligne entre Limone et Vintimille sera aussi examinée (La France propose des travaux de nuit à partir de l'été 2017 et une fermeture de 6 mois en 2017-2018, l'Italie souhaite préserver la saison hivernale de Limone et demande une fermeture l'été).

Le maintien des trains italiens entre Limone et Tende ne semble pas à l'ordre du jour malgré les incertitudes sur les travaux du tunnel routier, dont nous avons subi les aléas encore tout récemment.

Le 26 tout un aréopage de personnalités, Préfet en tête, est venu à Tende pour réfléchir sur l'avenir des voies de communication dans les Alpes du Sud .... Mais seule la visite du tunnel routier semble à l'ordre du jour !???!!

Côté positif, après des années d'attente, "l'Arlésienne" que nous jouent les pouvoirs publics des deux côtés de la frontière avec la réécriture de la convention de 1970 sans cesse repoussée (annoncée comme certaine au sommet de Rome en novembre 2013 !!!) semblerait se concrétiser et entrer dans une phase "active".

Nous sommes toujours dans l'attente de la tenue d'un comité de ligne dans notre vallée... mais depuis son arrivée à la tête de la Région, Christian Estrosi n'en avait prévu qu'un à Grasse qui a été annulé au dernier moment. Ce type de réunions directes élus-citoyens semblent avoir vécues en PACA.

L'attente peut avoir ses limites, et l'exaspération n'est jamais très loin. Selon la tournure des événements, la population saura certainement montrer qu'elle est toujours aussi attachée à sa "ligne de vie", et qu'elle ne saurait se payer de mots. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire